Bonus assurance auto : tout savoir sur le bonus malus !

Connu sous le nom de coefficient de réduction majoration (CRM), le bonus malus d’assurance, est un système permettant d’estimer le prix de votre prime annuelle d’assurance auto ou moto, en étudiant l’appréciation du risque que vous représentez par différents dégâts et accidents causés partiellement ou totalement par votre conduite, il s’agit en quelque sorte, d’un compteur annuel de votre attitude au volant selon les événements survenus d’un contrat d’assurance auto.

Bonus assurance auto : comment calculer son bonus malus ?

Le bonus est une prime pour les bons conducteurs et le malus est la punition d’une mauvaise conduite, une méthode efficace pour que les conducteurs sur la route deviennent responsables au volant.

Plusieurs éléments fixent le prix à payer annuellement par l’automobiliste pour assurer son véhicule, comme les informations sur le profil de la personne, l’état de son véhicule, le nombre de dégâts et accidents déclarés pendant les années précédentes.

S’il y a absence de dégâts, l’automobiliste est primé par un bonus qui veut dire que son assurance diminue, en revanche si la personne est impliquée dans un accident qu’il soit d’accident totalement ou partiellement responsable, il paie un malus qui symbolise une hausse sur son assurance, Mais dans ce cas-là quels sont les véhicules concernés ? Comment calculer son bonus malus ? et que devient le bonus ou le malus à la fin du contrat ?

Quels sont les véhicules concernés ?

Le coefficient de réduction majoration concerne tous les automobilistes et s’applique sur tous les véhicules à moteur :

  • voiture,
  • camion,
  • moto.

Les seuls véhicules qui ne sont pas concernés par le bonus ou malus sont :

  • les véhicules agricoles,
  • véhicules d’intérêt général,
  • matériel de travaux publics,
  • certains types de moto (cyclomoteur, motocyclette légère, quadricycle léger…etc),
  • véhicules de collection…etc.

Comment calculer son bonus malus ?

Il est parfois difficile de comprendre le calcul de son bonus ou de son malus, le principe est le suivant : au tout début, votre bonus malus est égal à 1 ou à 100 % par défaut, les bonus malus sont exprimés par des coefficients de réduction ou de majoration compris entre 0,50 et 3,50, si vous passez l’année sans sinistres responsables, vous êtes un bon conducteur. La loi fixe une amélioration et vous permet de payer votre assurance moins chère, vous pouvez réduire jusqu’à 5 % chaque année.

Dans le cas où vous auriz eu un accident partiellement responsable, une majoration de 12,5 % vous est appliquée soit une multiplication par 1,125.

Si vous êtes totalement responsable du sinistre, une majoration de 25 % vous est appliquée soit une multiplication de 1.25 à chaque sinistre responsable.

Le malus maximum est de 3,5 soit une majoration de 400 % sur votre prime de départ.

Le bonus maximum que vous pouvez recevoir est après 13 années consécutives d’assurance sans aucun sinistre responsable, vous atteignez dans ce cas-là une réduction de – 50 % de votre prime d’assurance.

Que devient le bonus ou le malus à la fin du contrat ?

Votre coefficient de bonus et malus est conservé à la fin de votre contrat d’assurance, il sera transféré si vous changez de véhicule, que vous changez votre assureur ou que vous possédez un deuxième véhicule.

Si vous arrêtez de conduire pendant un certain temps votre contrat sera interrompu, vous bénéficiez quand même des 5 % de réduction en cas où vous ne subissiez aucun sinistre, vous pouvez consulter votre coefficient de bonus ou malus sur votre relevé d’information d’assurance qu’on vous remet chaque année, sinon vous pouvez faire une demande auprès de votre compagnie d’assurances pour qu’on vous le remette au bout de 15 jours après votre demande.