Loi montagne : quels pneus choisir ?

Si vous habitez la France, vous avez certainement entendu parler de la loi Montagne. Cette dernière régit les types de pneus dont doivent être équipés par les véhicules en hiver. Quels pneus choisir ?

Les pneus hiver

Les pneus hiver sont recommandés en saison hivernale (du 1er novembre au 31 mars). Leur profil en « V » qui lui permet d’évacuer l’eau et la neige facilement. Ils disposent aussi d’une bonne adhérence sur un sol mouillé, froid et glacé.

Les pneus 4 saisons

Les pneus 4 saisons sont ceux hybrides. Ils fusionnent des technologies des pneus typés été ou hiver. Leur profil en « V » leur permet une adhérence sur sol mouillé. Avec eux, vous pouvez rouler en toute sécurité sur sols secs et mouillés. Vous pouvez les utiliser en hiver, en été ou sur la neige.

Quelles sanctions si les pneus ne sont pas éligibles à la loi Montagne ?

Pour être sûr que ces pneus sont éligibles à la loi montagne, vérifiez s’ils portent le marquage M+S (Mud & Snow) ou 3PMSF. C’est ce qui garantit les performances du pneu en hiver. Pour votre information, Mud et Snow veulent dire respectivement en français « Boue » et « Neige ».

Si la voiture n’est pas équipée de ces pneus, vous encourrez une amende forfaitaire de 135 euros. À ceci peut s’accompagner une immobilisation du véhicule.

Comment conduire sur la neige ?

Le conducteur doit être en mesure d’utiliser son véhicule en toute sécurité, dans le respect des autres usagers de la route et de l’environnement.

Le conducteur doit respecter les règles relatives à la conduite sur la neige :

  • il s’assure d’être en mesure de conduire en toute sécurité et de respecter les règles de priorité, d’être en mesure d’éviter tout obstacle sur la route ou sur la chaussée ;
  • il est responsable des autres usagers, notamment des piétons, de la circulation et du stationnement ;
  • il est responsable du véhicule qu’il conduit, ainsi que des autres usagers.

La conduite en hiver : les risques spécifiques liés à la conduite en hiver

Les conditions climatiques en hiver sont très différentes de celles du printemps et de l’été. La conduite sur route enneigée ou verglacée est une activité à part entière. La vigilance est de mise :

  • en hiver, la chaussée est généralement glissante, notamment en présence de verglas ou lorsque les températures sont négatives ;
  • en cas de gel, la chaussée peut être très glissante, ce qui augmente le risque d’accident et de sortie de route.