Pic de pollution : gros plan sur la vignette Crit’Air

Depuis quelque temps, la vignette Crit’Air est sur toutes les lèvres. Certes, parce que son prix est passé de 3.62 euros au 1er mars 2018 – contre 4.18 euros auparavant – mais surtout parce qu’avec les beaux jours qui se profilent à l’horizon, le risque de pic de pollution est plus que tangible. Dès lors, plusieurs grandes villes et métropoles françaises mettront en place une circulation différenciée basée sur la fameuse vignette Crit’Air. Gros plan sur la liste des villes où la vignette Crit’Air est obligatoire, mais aussi sur les différentes classes de cette pastille à coller sur le pare-brise. 

Gros plan sur la vignette Crit’Air

Les véhicules concernés

Mise en place par le Ministère de la Transition Énergétique et Solidaire, ce certificat de qualité de l’air est délivré pour tous les véhicules en fonction de leur type – voiture particulière, deux roues, tricycles et quadricycles, véhicules utilitaires légers, taxis, véhicules lourds dont autobus et autocars – de leur motorisation et de leur année de mise sur le marché tout particulièrement. Fort heureusement, la classification du véhicule selon la norme « euro » est valable pour toute la durée de vie de ce dernier, il suffit donc de se procurer une vignette Crit’Air qu’une seule et unique fois. En parallèle, il n’est pas nécessaire d’acheter des vignettes supplémentaires pour circuler dans toutes les villes concernées par le dispositif, la vignette est valable partout en France.  

Les véhicules dispensés

Bien entendu, il existe des dispenses. Les véhicules des personnes handicapées, de déménagement, frigorifiques, citernes, des sapeurs-pompiers, d’approvisionnements des marchés parisiens, de police, mais aussi les ambulances et les véhicules de collection ne sont pas concernés par l’obligation d’avoir une vignette et ne sont donc pas soumis aux restrictions éventuelles de circulation. 

Les classes de vignette

Il y existe six classes de vignette. 

La vignette Crit’Air verte destinée aux véhicules qui sont 100% électriques ou hydrogènes. 

La vignette Crit’Air « 1 » pour tous les véhicules à gaz, les véhicules hybrides rechargeables, mais aussi les véhicules « Euro 5 et 6 » à partir du 1er janvier 2011. 

La vignette Crit’Air « 2 » pour les véhicules à essence et autres « Euro 4 » entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010 inclus, mais aussi les véhicules diesel « Euro 5 et 6 » à partir du 1er janvier 2011. 

La vignette Crit’Air « 3 » pour les véhicules à essence et autres « Euro 2 et 3 » entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2005 inclus et les véhicules diesel « Euro 4 » entre le 1er janvier 2006 et le 31 décembre 2010 inclus. 

La vignette Crit’Air « 4 » pour les véhicules diesel « Euro 3 » entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005 inclus. 

Puis, la vignette Crit’Air « 5 » pour les véhicules diesel « Euro 2 » entre le 1er janvier 1997 et le 31 décembre 2000 inclus. Pour tous les véhicules, diesels, essences et autres jusqu’au 31 décembre 1996 soit les véhicules « Euro 1 » et avant, il n’y a pas de vignette.

Les villes concernées par le dispositif

La ville de Paris, les villes de Lyon et de Villeurbanne, Grenoble et sa métropole, Lille et sa métropole, Strasbourg et sa métropole, Toulouse et prochainement Rennes – au 1er octobre 2018 – ont mis en place un Plan de Protection de l’Atmosphère et restreignent ainsi leur accès. Mieux vaut alors surfer sur leur page web pour en connaître avec précision les modalités d’accès. À celles-ci s’ajoutent également les villes qui ont établi des zones à circulation restreinte, pour lesquelles il existe une appli fort heureusement !

Les risques

Quoi qu’il en soit, nul n’étant censé ignorer la loi, le non-respect de la réglementation en vigueur expose le contrevenant à une amende de 68 euros d’après l’article R411-19-1 du Code de la route. Bien entendu, l’amende peut être de 135 euros pour les véhicules de plus de 3.5 tonnes ou dans le cas où la vignette Crit’Air ne correspond pas au classement du véhicule. Dans tous les cas, cela n’exclut pas l’immobilisation du véhicule. 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *