Achat automobile : place au bonus/malus 2018

Comme chaque année le gouvernement nous informe des nouvelles taxes écologiques. Il s’agit du système de bonus-malus mis en place lors de l’achat d’un véhicule neuf mais aussi d’occasion. Une nouvelle fois la grille tarifaire se durcit pour les voitures fonctionnant à l’essence et au diesel.

Un bonus/malus qui pose toujours problème

Si vous comptez acheter une voiture en 2018 cet article vous concerne. Le nouveau barème bonus/malus 2018 pour les véhicules neufs et les voitures d’occasion importées est maintenant connu de tous. Malheureusement, cette grille tarifaire est toujours uniquement liée aux émissions de CO2. Il existe de nombreux détracteurs à cette formule car ni les particules fines ni les NOx (oxydes d’azote) ne sont pris en compte ici alors que c’est bien eux qui font beaucoup parler. Résultat, les voitures diesel ne sont pas forcément plus taxées que les essence.

Plus de 10 500 euros de malus !

Dans les détails, les malus écologiques s’alourdissent et débutent à 50 euros dès 120 grammes par kilomètre. Auparavant il commençait à 127 grammes. Ensuite, chaque gramme émis a sa catégorie avec des sommes qui ne cessent d’augmenter pour arriver à plus de 10 000 euros. Pour les véhicules les plus polluants, la note devient très difficile à encaisser avec un ticket de 10 500 euros pour toutes voitures émettant plus de 185 grammes de CO2 par kilomètre parcouru.

Les électriques toujours récompensées

L’argent pris d’un côté est reversé de l’autre. Concernant les voitures les plus respectueuses de l’environnement, des changements sont aussi à l’ordre du jour. Les voitures électriques profitent d’un bonus de 6 000 euros à l’achat tandis qu’il n’y a plus aucune aide pour les hybrides rechargeables !

Les vélos profitant d’une aide électrique ne sont également plus soumis à une aide financière de 200 euros. Le gouvernement se justifie ici par le fait que ce marché a démarré grâce à ce coup de pouce.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.