Assurance auto : tout pour rouler sereinement

Pour rouler sereinement sur les routes, il ne faut pas se limiter au tarif le moins cher lors de la sélection de son assureur. S’assurer que la couverture couvre les garanties répondant au profil du conducteur (et de la voiture) est essentiel. Voici les éléments à identifier au moment de choisir son assurance auto.

Les garanties

L’assurance au tiers, qui est obligatoire, pour tous les propriétaires de véhicules n’est pas toujours suffisante pour combler les diverses dépenses engendrées lors d’un sinistre. Il faut donc penser à élargir ses garanties en choisissant des options supplémentaires comme l’incendie, la garantie personnelle du conducteur, le vol ou encore le bris de glace.

Ces options sont généralement disponibles dans un contrat « tiers amélioré ». Pour les voitures qui roulent peu, une assurance auto « faible kilométrage » suffit largement. Si l’on dispose d’un budget élevé, on peut se tourner vers une assurance tous risques. En somme, les garanties choisies doivent être compatibles avec ses réels futurs besoins des conducteurs.

La réactivité de l’assureur

La compagnie d’assurance doit être joignable à tout moment, et surtout en cas de sinistre. L’idéal est qu’elle soit en partenariat avec un réseau d’assistance. Ce dernier permet à l’assuré de bénéficier d’un accompagnement lors d’un problème.

Pour ne pas rester sans véhicule pendant la période de réparation, le mieux est de demander à l’assureur de mettre à sa disposition une voiture (après un sinistre). Bon à savoir : Les sociétés financières aux normes ISO sont notamment intéressantes étant donné qu’elles sont soumises au respect d’un cahier de charges précis.

Le montant de la franchise

La franchise est la somme que l’assuré doit débourser « de sa poche » quand il y a un sinistre. Elle permet d’éviter à la compagnie d’assurance d’assurer les frais liés aux petites réparations.

Elle n’est pas obligatoire, mais permet de réduire le montant de la prime d’assurance. Pour diminuer encore plus la cotisation annuelle, il faudra faire jouer la concurrence, et ne pas souscrire à la première offre suggérée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.